Un petit tour en l'air...


Aujourd’hui nous allons vous faire entrer dans un monde que peu de personne connaît... celui de Dragon 56. C’est autour d’un café et dans une ambiance conviviale que Grégoire Rimsky (chef de base) et son équipe nous ont accueillies et présentées leur univers.

Il y a peu de Dragon en France et en Outre-Mer : seulement 23 bases qui emploient pas loin de 250 personnes. Quatre hélistations sont implantées dans la zone Ouest dont celle de Lorient qui a été l’une des toutes premières en France en 1957.

Saviez-vous que Dragon n’appartient pas aux pompiers ? Dragon dépend de la Sécurité Civile qui elle-même appartient au Ministère de l’intérieur, et oui ! Dragon apporte son concours à tous les services de l'état et principalement aux services de secours dont le SDIS, le SAMU et le CROSS.

Vous voulez savoir comment s’organise une journée à l’hélistation ? Entre 2 appels, les équipes consacrent une part de leur temps au maintien de leurs compétences : tant sur les méthodes de sauvetage que sur l'appareil lui-même. Nous avons ainsi pu assister à un exercice d'hélitreuillage. L'équipe complète compte 3 pilotes et 4 mécaniciens opérateurs de bord. Un équipage journalier est composé d'un pilote et d’un Mécanicien opérateur de bord.

En période estivale ou lors de fortes affluences de population, Hélimédic est mise en place. Hélimédic ? Il s’agit d’une équipe composée d’un médecin urgentiste et d'un infirmier urgentiste issus des volontaires du SSSM (Service médical du SDIS) et du personnel du SAMU prête à décoller à bord de Dragon 56. En temps normal, Dragon 56 décolle en moins de 30 minutes après un appel !!

A votre avis, combien de missions a réalisé Dragon 56 en 2018 ? 619 missions ! Soit 1 à 2 missions par jour qui représentent 467 personnes secourues. Les missions sont majoritairement demandées par le SAMU. Les secours en mer demandés par le CROSS et les missions pour le SDIS56 occupent également une place importante. Mais alors quel est le lien avec les pompiers ? Et bien, le sauveteur formé à l’hélitreuillage qui embarque avec Dragon56 est un sapeur-pompier ! Et ce sont très généralement les sapeurs-pompiers qui sont sur les lieux des accidents, lorsque que Dragon 56 arrive. C'est aussi le CTA-Codis (la plateforme qui gère les appels au SDIS) qui missionne Dragon 56.

Ce qu'il faut retenir, c'est que Dragon 56 intervient toujours grâce à un vrai travail d'équipe : avant le décollage, pendant et après. C'est la synergie des équipes qui le rend opérationnel en toute circonstance, dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions. Une belle leçon de complémentarité des compétences !

Et le Congrès dans tout ça ? Deux alouettes datant des années 60 et 70 seront présentes sur le Village prévention sur le Port de Vannes, ainsi qu’un simulateur de crash d’hélicoptère en mer. Dragon 56, quant à lui, devrait passer de temps en temps au-dessus de nos têtes mais il ne pourra malheureusement pas être sur les lieux du Congrès en permanence. Il travaillera, lui !!

C'est avec des yeux émerveillés que nous avons clôturé notre visite par la rencontre avec Dragon 56 ! On a donc sorti nos appareils photos histoire de pouvoir partager ça avec vous.
Allez, on est sympas, on vous les montre !

PS : Hey vous ! Vous savez ce que c’est un DSA?? Allez, on vous donne la réponse : c’est un défibrillateur ! Vous l’auriez su si vous aviez fait votre formation PSC1 ! Mais seulement 20 % des français sont formés au PSC1 alors que cette formation est obligatoire, même pour le grand public ! Ba alors vous attendez quoi ?
Merci à toute l'équipe de Quéven pour son accueil et tous ces précieux renseignements ! Un beau moment...

Alice et Clarisse