Le sauvetage nautique, c'est quoi ?

Entretien avec le Capitaine Jean-Marc Zawis



 Aujourd'hui nous vous emmenons dans les locaux du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) à la rencontre du Capitaine Jean–Marc Zawis, conseiller technique nautique du département du Morbihan.

Quel est le rôle du Capitaine Zawis ? Il encadre les différentes équipes de sauveteurs nautiques (aquatiques qui interviennent dans les eaux intérieures du département, les sauveteurs côtiers, les plongeurs et les sauveteurs héliportés) sur le plan de la formation, technique, équipements et administratif. Il s’assure du maintien opérationnel de chacun et aide à la prise de décision durant certaines interventions. Et en plus, pendant son temps-libre, le Capitaine Zawis est canotier et plongeur à la SNSM, eh oui !

Alors, comment ça s'organise le sauvetage nautique ? L’organisation du secours en mer est placée sous l’autorité du Préfet Maritime qui est représenté par les CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage joignable sur le 196). A sa disposition, plusieurs entités peuvent intervenir en fonction de la nature du problème en mer : la SNSM, les affaires maritimes, les sapeurs-pompiers, etc… Ensuite il y a des responsabilités en fonction des secteurs, par exemple le Maire est responsable dans la zone des 300 m du rivage, de la surveillance des baignades et des engins non immatriculés et des loisirs nautiques. Ils n'ont pas les mêmes domaines de compétences.

Ainsi, les deux entités sont gérées par le CROSS, pour le Morbihan et pour la zone atlantique, c’est le CROSSA à Etel qui est responsable du secours en mer. C'est lui qui définira les moyens les plus adaptés à l'intervention.

On différencie deux types d'interventions nautiques :
• les missions SAR (search and rescue), donc du sauvetage de vie humaine
• et les missions MAS (assistance) : remorquage, bout dans l’hélice, panne d’essence, etc...

Les sapeurs-pompiers interviendront principalement sur du secours à personne dans la zone des 300 mètres dans les prérogatives du maire. En zone hauturière, c'est à dire en haute mer, c'est la SNSM qui intervient car elle dispose de moyens plus adaptés.

Environ 450 interventions nautiques sont réalisées par les sapeurs-pompiers chaque année sur le territoire morbihannais. Il y a aussi la centaine de sorties de la barge de Vannes qui assure le transport des victimes depuis les îles et la centaine de sorties de Dragon 56 ! Pour répondre à toutes ces interventions, 15 centres d'incendie et de secours (CIS) ont dans leur effectif de sauveteurs côtiers, des plongeurs sont également présents dans 2 CIS. Dans le département, on compte 35 plongeurs dont 29 sauveteurs spécialisés héliportés et 7 CIS sont équipés pour des interventions en eaux intérieures. Ça en fait du monde !

Y-a-t-il des opérations de prévention de mise en place ? En ce qui concerne le sauvetage nautique des gardes nautiques estivales sont placées sur les presqu'îles du Morbihan (Rhuys et Quiberon) compte tenu de l’affluence touristique et des risques potentiels, et les baignades sont surveillées pendant les périodes de fortes affluences. En plus de cela, une garde héliportée est mise en place. Une quoi ? Mais si, une garde héliportée, on vous en a parlé dans notre focus AIR publié au mois de juin ! Il s'agit d'une équipe médicale, d'un pilote, d’un mécanicien opérateur de bord (MOB) et d'un sauveteur spécialisé héliporté qui sont en permanence à la base de Dragon 56, pendant les périodes de fortes affluences, prêts à décoller à n'importe quel moment de la journée. Ça vous rappelle quelque chose maintenant ?

Et le Congrès dans tout ça ? Différentes manœuvres de sauvetage nautique auxquelles vous pourrez assister, auront lieu durant la semaine du Congrès ! Des manœuvres de sauvetage aquatique dans le port de Vannes, mais aussi du sauvetage côtier et des plongeurs seront également présents sur le port ! Des manœuvres seront réalisées simultanément par la SNSM, le SDIS et Dragon 56 pour montrer la complémentarité des services.

Et vous, le saviez-vous ? Le sauvetage côtier est né dans le Morbihan. C'est suite à un tragique accident ayant eu lieu le 17 mars 1979 sur la Côte sauvage de Quiberon que le secours côtier s'est organisé. Cet accident ayant fait plusieurs victimes, il était important de mettre des moyens en œuvre pour que cela ne se reproduise plus. Alors, le Lieutenant Jean Mouton et le Capitaine Tatard avec l'aval du Colonel Verdevoye, directeur départemental à l’époque ont formé un groupe de travail interne puis au niveau national « le groupe de travail Neptune » qui a donné naissance au sauvetage côtier.

Un grand merci au Capitaine Zawis de nous avoir accordé un peu de son temps mais aussi pour nous voir fourni les photos !!

Alice et Clarisse